Bilan 2017

L’annee 2017 à été une belle année au niveau sportif avec toujours plus de kilomètres au compteur et un joli record de distance qui est monté à 32km 😎. Et pour la quatrième année consécutive, le bilan kilomètrique a augmenté de plus de 12% 👍

Pas de record de vitesse ni sur 10km, ni sur semi 😓 … Moins de vélo cette année aussi, je regrette car j’ai toujours en tête de faire mon premier 100km 😅

Le planning 2018 n’est pas encore construit mais je pense changer de stratégie en privilégiant le travail foncier en endurance fondamentale. Les courses s’adapteront à la forme et à l’envie du moment … Au lieu de construire les plannings de mes entraînements en fonction des courses. Ça me laissera ainsi plus de liberté pour participer sans pression à des courses tout en restant en mode entraînement 😉.

En résumé pour 2018, je vais la jouer moins scientifique et plus plaisir avant tout … le tout en endurance fondamentale (y’en à marre de s’abimer en faisant du fractionné 😤) et à vec pourquoi pas un nouveau record de distance 😜

Joyeuses fêtes de fin d’année à tous et que la santé soit avec vous dans vos baskets ! 😘

Run in Reims 2017 : le CR

Cela faisait bien trop longtemps que je ne vous avais pas donné de nouvelles 🙄 … alors le Run in Reims 2017 couru dimanche dernier est une très bonne occasion de vous faire un bilan sur ma préparation « objectif 55min » et un compte-rendu du jour J.

 

Fin août, tout juste rentré de vacances, j’avais repris la direction de l’entrainement … fini la trêve estivale et ses petits plaisirs (+2kg malgré quelques joggings hebdomadaires) , l’objectif est clair : faire péter mon RP 10km (56″10 février 2017) en course officielle ! Yapluka …

Retour sur la préparation

6 semaines, 3 séances par semaine sauf la S4 avec 4 séances. Le plan colle nickel à mon objectif et mes disponibilités alors je fonce … 😅

J’ai suivi le plan à la lettre, consciencieusement, méthodiquement. En respectant les jours de repos entre les séances, en surveillant mon hydratation au quotidien et en y ajoutant même 50 pompes au réveil ! 😳

Résultat apres 6 semaines, je finis cette préparation, fatigué et avec un cardio qui monte très vite dans les tours sur les 20 premières minutes d’effort … Bref, pas génial ! Sur les deux dernières sorties, je lève le pied pour ne pas trop « taper dans la butte » et refaire du jus avant le jour J … Mais le jour J approchant,  je constate bien que tous les voyants ne sont pas au vert. La confiance n’est pas là … La veille de la course, comme d’habitude je sors le matin faire mon petit jogging de 20min avec un 500m à 5″30/km pour détendre les jambes avant l’échauffement du lendemain. Je sais déjà que les 55min sont hors d’atteinte … et que je suis prêt à signer tout de suite pour un 57min. 😲

Run in Reims 2017 : le CR

La nuit a été bonne, sans plus mais bonne quand même. J’ai pris soin toute la semaine précédente de veiller à me coucher tôt pour optimiser la récupération. 😇

Le réveil, le petit déjeuner, le popo … tout ça se fait presque mécaniquement. Les petits rituels d’avant course aident à ne pas se louper et éviter le surplus de stress. 😋

La météo est plus que clémente pour un mois d’octobre: ciel bleu, soleil et 20°C prévu à 11h ! J’aurais facilement préféré 10 degré de moins …. histoire de limiter la surchauffe moteur.

A mi-parcours 5 km , le chrono indique 00:28:41 … Jusqu’ici tout va bien mais comme le negativ split n’a jamais été à l’ordre du jour … L’objectif de 55min qui n’en était plus un dès le départ est officiellement enterré. Le second objectif de 57min est déjà clairement en péril … Bref je suis à mi-course, la cabane est en feu, j’ai chaud, envie de pipi … Rien ne va plus … même si j’ai toujours mon lièvre dans le viseur …. mais pour combien de temps encore sachant que le 6ème km est le plus difficile du parcours !?!?

C’est un vrai calvaire … Je suis collé au sol, je n’arrive plus à courir et pourtant je cours quand même, j’envoie les bras mais il ne se passe  rien, je reste littéralement scotché au bitume !!!! 😓

La chaleur est bien là, je suis en surchauffe complète, j’ai le capot avant grand ouvert … Le ravito est en ligne de mire ! Boire ? non l’envie de pipi est trop forte par contre je me rafraichis comme je peux avec cette petite bouteille d’eau …. Mais là au pied de la basilique Saint-Rémi, le miracle n’a pas lieu  ! 😬

La descente qui suit me laisse un peu souffler sans toutefois pouvoir relancer, je suis cuit et il reste 4 kilomètres à faire … alors le petit bosquet à l’ombre qui s’offre à moi dans ce 7eme kilomètre sera l’élu du jour : pause pipi sur un 10km en mode tentative de RP ! Si ça c’est pas rock’n roll ??? 😜

Je repars …. plus léger … plus à l’aise mais pas refais à neuf non plus, le miracle n’aura donc pas lieu  ??? 😁

Tant pis … je décide de tout donner, de taper comme une brute dans la machine … d’avancer coûte que coûte ! Le cardio s’envole ….. Je m’en fous …. De toute façon, je ne vois plus rien, je n’entends plus rien …. j’essaie seulement d’avancer !!! 🤔

Le dernier kilomètre est sans aucun doute le plus long et le plus féroce de ma jeune carrière de vieil apprenti runner … J’envoie tout ce qui me reste … et il ne me reste plus grand chose du tout ! 😶

Bilan : 1h00min24s …. je n’ai donc toujours pas officiellement passé la barrière de l’heure sur 10km ! Déception …? 😞

En 2015 sur le même parcours, j’étais à 1h03 pour une de mes toutes premières courses. Y’a du mieux mais que c’est très cher payé ! 🤑

Je vais donc revoir ma copie et réfléchir à mes prochains objectifs car pour le moment je n’ai rien programmé … 🤓 Ce qui me fait penser que c’est peut-être le bon moment de remettre un peu plus de feeling, de jogging, de nature, de LSD ! 👻👻👻

Long Slow Distance … Ça colle fondamentalement plus à ma philosophie de course et surtout à mes capacités 😉 alors je vais remettre à la lecture 🤓


 A très bientôt et au plaisir de vous lire 😎

ENJOY your Run, ENJOY your Life 👍

Au menu des 6 prochaines semaines … le plan d’entrainement !

Pour vous illustrer à quoi vont ressembler mes 6 prochaines semaines, je vous propose de jeter un coup d’œil sur le plan d’entrainement que j’ai récupéré :  plan-entrainement 10km en 55min

Je l’ai retenu parmi la pléiade disponible sur le web pour les raisons suivantes :

  • Il tient en 6 semaines, ça tombe bien …  je n’ai pas plus de temps d’ici le 15/10
  • Il y a 3 séances par semaine et pas plus (sauf la 4ème), ça tombe très bien … j’ai quand même un métier et une famille !
  • les allures sont donnés en temps et non en bpm, c’est plus pratique niveau programmation des séances (garmin 620) et plus « universel » qu’une plage cardio (le coeur de chacun est unique)
  • il est réaliste au vu des mes précédentes préparations et de mon niveau actuel de performance

Vos retours d’expérience et vos commentaires par rapport à ce plan de préparation sont évidement les bienvenus … toute aide est bonne à prendre 😉

Pour l’objectif de 55min, c’est un vrai challenge pour moi ! Mon RP de 56″10 date de février 2017 et a été réalisé hors course officielle. Alors venir gratter 1min10 sur 10km (soit 7 secondes par km) en début de saison après un été en mode tranquillou (+3kg) …. c’est pas du tout cuit ! Va falloir secouer la carcasse 🙂

Enjoy your run 😉

Trail des forges S-6 : Bilan avril

Le mois d’avril avait commencé gentiment, histoire de se remettre de la prépa  semi-marathon_2h00  qui avait bien fait avancé le schmilblick quand même …

M’enfin … le 2h sur semi-marathon reste quand même sur la todo list 2017 !

La première semaine a donc été gentille (rando, vélo, jogging) avant de repartir sur la prépa trail de 9 semaines avec 3/4 séances hebdomadaire et renforcement musculaire !

Depuis 3 semaines, je profite des week-end pour prolonger le plaisir en mode sortie longue et il y a eu 3 sorties à plus de 15km avec un mix forêt/route. Cool !

Résultat : record de distance parcourue sur un mois avec presque 120km … purée il me manque 500m ! Quand je pense que certain s’avale ça par semaine !!!

Côté chaussure, je suis à chaque sortie de plus en plus fan de mes HOKA Clifton 3 ! J’ai d’ailleurs craqué pour la version trail avec une paire de Challenger ATR 3. Essai prévu dans les semaines qui viennent !

Semi d’Antony : jour J

Mon CR était resté dans les brouillons … Quel couillon 😜

Le départ de la course est à 14h30. Horaire inhabituel pour moi et cela vient contrarier mes petites habitudes alimentaires d’avant course. Il va falloir petit-déjeuner et déjeuner vers 11h30. Encore des pates, je commence vraiment à saturer et pourtant je suis un grand fan … Ce qui me perturbe encore plus, c’est le nombre d’aller-retour que je fais aux toilettes … anormalement important ! Tout mon petit monde de fout de moi en n’expliquant cela par la dose de stress que je m’injecte mais je sais que non ! Je ne prépare pas les JO, je n’y vais pas pour gagner ou sauver ma vie… J’y vais pour me lancer un défis et prendre du plaisir 😜 

Le trajet en voiture depuis la maison dure 40min jusqu’à Antony. C’est toujours une dose de stress supplémentaire avant une course, bouchons, incidents mécaniques … Mais la tout se passe comme prévu ! 😇 On pose la voiture dans un parking payant et direction la mairie, lieu du depart et de l’arrivée. Sur le chemin, nombreux sont les coureurs, il y a les fraîchement médaillés qui viennent de terminer leur 10km et ceux qui se pointent pour le semi 😅 Ce va-et-vient a quelque chose de spécial … Un jour de course quoi ! 😂
J’avais récupéré les dossards la veille (et donc bien repérer le trajet). Arnaud et moi débarquons donc sur zone 30min avant le depart pour un petit échauffement pépère dans les petites rues du centre-ville… Puis on se dirige gentiment vers le depart. Pas de sas, pas de meneur, c’est à la bonne franquette ! 😉

La météo est idéale, temps couvert, 12 degrés et une légère brise … Il ne manque plus que le top départ 😤 C’est parti pour 3 tours de 7km 


Sur le premier tour de piste les sensations sont bonnes. L’ambiance est festive et studieuse, ca sent la concentration ! On commence direct par le plat principal, la montée d’un kilomètre 😥 Alors forcément ça calme les ardeurs … Les jambes sont là, cool ! Par contre mon deuxième cerveau, mon ventre n’est pas au top mais pas d’alarme au tableau de bord 🤐

On enchaine ensuite avec 300m de plat, 600m de descente … A ce moment très précis j’ai encore l’impression que …. « I believe i can fly » 😂 …

Seulement il est évident que le parcours est quand même loin d’être super roulant. C’est même plutôt les montagnes russes ! Résultat, petit à petit …. l’affaire se corse 


Au final 


Je finis 

Mais au final je considère ce résultat comme très satisfaisant en comparant ces 2h14 avec 106m de dénivelé positif avec ma meilleure à 2h11min avec 36m de dénivelé positif sur le Run in Reims 🤓
 

Prochain objectif 😅